top of page

Septembre : Veille horticulture internationale par Val'hor


Après dix-huit mois d’une pandémie mondiale, l'industrie de l'horticulture ornementale se retrouve dans une situation inhabituelle assez contrastée selon les acteurs de la chaîne d'approvisionnement. Dans certains pays, les producteurs ont du mal à répondre à l'énorme demande de plantes d'intérieur et de jardin, stimulée par de multiples confinements et de nouvelles règles de « Travail à domicile ». Dans d'autres pays, l'effondrement du marché de l'événementiel, des évènements d’entreprise aux évènements familiaux (célébrations, mariages, funérailles), a poussé de nombreux acteurs des filières à lutter pour leur survie. Si beaucoup de filières horticoles sortent pour le moment renforcées de cette période, les bases sur lesquelles elles réalisent leurs métiers sont durablement ébranlées. Il va falloir poursuivre autrement, avancer en s’appuyant sur des données instables. Une chose est certaine, les modèles économiques habituels vont rapidement changer.


La mesure de l’empreinte carbone de toutes les activités et de tous les produits va devenir une obligation et un élément de concurrence déterminant pour ceux qui vont savoir et pouvoir la mettre en avant.


La seconde grande préoccupation de cette rentrée, pratiquement dans tous les pays, est le manque cruel de main-d’œuvre, qualifiée ou non.


Moins visibles mais plus prometteuses, les évolutions des relations entre les différents maillons des filières ont changé. Entre la production et la distribution, de nouvelles relations s’installent. Les difficultés logistiques et le manque de produits en sont la principale raison, mais il faut noter aussi une ouverture certaine à la recherche de situation gagnant-gagnant pour faire face aux défis à venir.


Pour télécharger la veille complète :

VHI semaines 35 à 38 2021 BW
.pdf
Télécharger PDF • 201KB

31 vues0 commentaire

コメント


bottom of page