top of page

Catherine Muller élue à la Présidence de Val'Hor

Une nouvelle gouvernance de l’Interprofession française

de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, autour de

Catherine Muller, Présidente

Ce jeudi 21 octobre 2021, lors de l’Assemblée Générale de VAL’HOR, Catherine Muller est élue nouvelle Présidente de l’Interprofession française de l’horticulture, la fleuristerie et du paysage. Elle incarne l’intérêt général de la filière et s’engage avec le nouveau Bureau constitué, à conduire les missions de l’accord Interprofessionnel 2021-2024, au service des professionnels du végétal en France.

Diplômée de l'European Business School de Paris, auparavant ex-directrice générale puis actuellement présidente du conseil de surveillance de l'entreprise du paysage Thierry Muller SAS, Présidente de l'Union nationale des entreprises du paysage (Unep) de 2013 à 2019, récompensée par la distinction honorifique de Commandeur du Mérite Agricole, Catherine Muller succède aujourd’hui à Mikaël Mercier à la Présidence de l’Interprofession du végétal. Elle s’engage, avec le Bureau nouvellement constitué, à poursuivre les orientations prises par les Présidents des fédérations unies au sein de VAL’HOR, et à conduire les évolutions qu’il sera nécessaire d’adopter collectivement, pour assurer la prospérité des quelque 52 000 entreprises de la filière française du végétal.

Dans le contexte de la crise COVID, qui a vu l’émergence de nouveaux modèles et de nouvelles tendances, la Présidente de l’Interprofession s’attachera à favoriser la participation de la filière aux multiples transitions : sociétales, climatiques et économiques. Cinq axes stratégiques constitueront, tout particulièrement, le socle de son mandat de trois ans : assurer la notoriété et la reconnaissance de la filière et de l’activité des quelques 186 000 professionnels du végétal, développer l’attractivité des métiers et susciter des vocations, repenser la ville de demain et replacer le végétal au cœur des territoires, s’adapter aux nouveaux usages de mobilité et de consommation et s’ouvrir davantage à l’international.


Pour Catherine Muller, Présidente de l’Interprofession :

« Notre filière est devenue un acteur incontournable en réponse aux attentes citoyennes, aussi bien dans la sphère publique que privée, et aux enjeux sociétaux et climatiques d’aujourd’hui et de demain. C’est avec toute ma conviction que je porterai la voix des professionnels du végétal, leur engagement social et responsable, en conciliant défis écologiques et économie durable pour assurer le devenir serein de la filière française du végétal ».

Un nouveau Bureau aux compétences multiples et complémentaires.


Michel Audouy, Paysagiste concepteur, également enseignant à l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage (ENSP), Vice-président de la Fédération Française du Paysage (FFP), est renouvelé dans ses fonctions de Secrétaire Général de VAL’HOR.

« Je renouvelle avec une réelle motivation mes fonctions au sein du Bureau deVAL’HOR avec pour mission de créer davantage de liens entre les fédérations ».

Nicolas Leroy, Président de Leroy Paysages et gérant Leroy Jardins Services depuis 12 ans, et membre de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep) rejoint en tant que Vice-président le Bureau de VAL’HOR.

« J’ai pleinement conscience du rôle que doit jouer notre filière dans la qualité de vie attendue par nos concitoyens et dans la construction de la ville nature de demain. Je m’engage au côté de Catherine Muller pour apporter des solutions aux donneurs d’ordre pour replacer levégétal au cœur des lieux de vie ».

Catherine Jousse, directrice marketing et expérience clients de l’enseigne Truffaut, membre des jardineries et animaleries de France, est renouvelée dans ses fonctions de Vice-présidente, au sein de l’Interprofession.

« S’investir collectivement permet de rappeler à tous que le végétal est essentiel. L’Interprofession se doit de porter des messages forts pour sensibiliser davantage les consommateurs aux multiples bienfaits du végétal pour tous ».

Pascal Mutel, fleuriste-créateur, Président de la Chambre syndicale des fleuristes d’Ile-de-France, Président de l’Ecole des fleuristes de Paris, et membre du Bureau de la Fédération Française des Artisans Fleuristes (FAFF) poursuit ses fonctions de Vice-président au sein du Bureau de VAL’HOR.

« Il faut valoriser le savoir-faire des professionnels du végétal qui ont à cœur de sublimer les fleurs, les plantes, et qui participent au rayonnement de l’art de vivre à la française ».

Jean-Sébastien Griffaton, Directeur général de Radis et Capucine, entreprise familiale depuis 1927, semenciers depuis 3 générations et membre de l’Union Française des Semenciers (UFS), est nommé Vice-président au Bureau de VAL’HOR.

« Je suis fier de m’investir au sein du Bureau de l’Interprofession et de pouvoir travailler en synergie avec tous acteurs du végétal pour rendre notre filière toujours plus novatrice »

Ollivier Ottenwaelder, horticulteur à Fréjus depuis 32 ans au sein de la SAS Ottenwaelder frères, et Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Producteurs del'Horticulture et des Pépinières (FNPHP) des devient membre du Bureau de VAL’HOR en tant que trésorier.

« Cette nouvelle prise de fonction est pour moi l’occasion de servir la cause des professionnels du végétal ».
86 vues0 commentaire

Comments


bottom of page